Je me sens poisseux

Publié le par Brocoli

Si je choisis aujourd'hui de rompre le silence pesant qui marque dorénavant ce blog, c'est parce que je fus hier frappé par la connerie du monde, la malhonnêteté intellectuelle la plus totale, me plongeant par la même occasion dans une ameline indéfinissable.
J'ai, après bien des errements, trouvé ma némésis, mon Brendan Keenan, mon purulent, mon petit pot de morve.

Hier donc, je me fus tout guilleret présenter mon projet de 1er semestre devant un jury ma foi composite mais gérable, fort de mes deux précédentes soutenances où je m'étais entendu dire "ouais ca va, y'a des petites choses à améliorer mais ca va". Ayant fort peu dormi ces derniers temps, et m'étant arraché pour fournir un rendu bien plus complet et graphique que ce que je n'avais fait auparavant, j'ai fait une présentation orale correcte mais sans plus, étant fort nerveux.
Au terme de celle ci, un des professeurs me pose naturellement quelques questions, et ne voulant pas passer pour un incapable, j'y réponds, en m'embrouillant un peu. Et c'est la que "petite fiente" car c'est ainsi que je l'appelle désormais a du considérer que j'avais outrepassé mon droit à la rhétorique puisqu'il voit une brèche et commence à me charger, à étendre sa remarque à l'ensemble du projet en disant que c'était de la merde en boite, sans que j'aie un quelconque droit de réponse. Au bout de la 4e remarque infondée je laissais aller libre cours à mon courroux et me mettais à prendre à témoin d'autres membres du jury qui quelques semaines auparavant m'avaient déclaré "qu'il n'y avait pas de problème".
Je crois que là fut mon erreur puisque ces membres du jury se sentirent pris à parti et mis au pied du mur, et dieu sait comme les hommes sont faibles lorsqu'ils sont au pied du mur. Je ne fus donc évidemment pas appuyé par quelques remarques de bon aloi comme je m'y attendais, mais complètement lâché par ces membres de jury et le reste de la soutenance ne fut qu'une énumération de conneries auxquelles je n'avais évidemment plus la possibilité de rétorquer "ta gueule qui t'es pour me dire ca petite merde t'es pas venu une seule fois du semestre aux corrections alors joue pas les professeurs aujourd'hui"

Apparemment, le jury a conclu "élève arrogant, sur de lui et ne reconnaissant pas ses erreurs" ce qui je l'avoue est normalement pris pour un putain de compliment de ma part mais bon là j'avais un peu les boules quand meme. Surtout quand c'est complété par "devrait enfin prendre en compte les critiques qu'on lui fait" alors que j'ai passé ce putain de semestre à recommencer en permanence des parties complètes de mon bâtiment quand on me disait que ca ne tenait pas la route.

Evidemment, le fait que lors des deux précédentes soutenances mon projet ait été jugé "un bon parti qu'il faut affirmer davantage" n'a pas compté et j'ai recu une note signifiant en langage professoral "on te crache à la gueule et on assume même pas" , c'est à dire 9.87. Donc hier soir j'ai appris que je n'avais pas mon projet, juste pour avoir renvoyé dans ses cordes un connard fielleux

Quelques minutes plus tard, j'ai cependant appris que ce couillon avait commis une erreur stratégique puisqu'il avait omis une note complémentaire, à laquelle j'ai eu 15 il y a quelques mois, et qui me fait soudainement monter en moyenne à 10.04

Alors oui oui voilà je crois qu'on peut appeller ca "pan dans ta gueule espece de petite fiente je te fist-fuck avec des graviers et j'ajoute de la mayo, non non me remercie pas ca me fait plaisir" mais la réalité est tout autre.

Oui parce que là en gros je vais passer les six prochains mois à bosser avec des gens qui me détestent, et qui vont évidemment tout faire pour que je ne m'en sorte pas. Hum.  Joie.

Voilà voilà. Je me sens très seul. Ca me donne envie de dire phacochère, mais à un point.

Publié dans L'archi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

YANIS 03/03/2009 12:26

ben donc cest bon tu l'as le projet?

putain j'aimerais bien lui *** le *** à ce *** de ***

Brocoli 05/03/2009 12:48


Ouais je l'ai eu mais bon.
C'est un peu frustrant quand même, même si j'ai pas la prétention d'avoir fait un truc super génial, ca fait juste chier de bosser autant pour ca.