Le Vietnamien

Publié le par Brocoli

Je ne vois pas pourquoi j'écris, aujourd'hui ou même avant, car ma misanthropie naturelle ne m'y pousse guère, mais aujourd'hui je me sens d'humeur écriveuse.
Alors écrivons. Et le sujet aujourd'hui c'est l'estomac.

Je fréquente en effet depuis mon arrivée à Strasbourg un petit restau fort sympathique, nommé le Pho-Kim Saï-Gon (que nous nous bornons à appeler "le viet" parce que c'est plus simple)36704123.jpg
C'est un truc tout petit, installé dans un coin passablement moche, qui donne sur les halles (qui sont un exemple frappant de "mocheté" dans le jargon urbanistique)
Alors ca n'a l'air de rien comme ca, d'ailleurs la première fois j'y suis simplement allé parce que ca avait l'air vietnamien et que globalement j'aime bien les vietnamiens.

Et là : surprise ! Ce n'est pas un de ces innombrables trucs tenus par des chinois sans inspiration mais un véritable morceau de Hanoï, avec une carte assez réduite uniquement composée de choses vietnamisantes.

On y mange en vrac :
260px-Pho-Beef-Noodles-2008- le célèbre Phö, soupe du tout-venant à base de 'iande, de boulettes, de pâtes de riz et de tout un tas d'épices qu'on met (ou pas) dans son bol avant de touiller et de s'empiffrer
- une fameuse soupe de canard laqué, pleine d'oignons confits et de trucs qui flottent qu'ils sont bons
- des Bô-Bun, énorme bol de vermicelles de riz froids servis avec de la 'iande grillée, des morceaux de nems, des carottes, des cacahuètes
- des raviolis plats au porc haché
- des vrais nems croustillants (parmi les meilleurs de la ville)
- de la salade de bœuf cru avec moult coriandre et cacahuètes
- de la soupe au tamarin et au poissona360_recettes_visuel_221.jpg
- des énormes plats de pâtes sautées à tout un tas de bonnes choses (canard, crevettes, légumes)
- des plats en kit ou l'on doit se confectionner soi-même des petits rouleaux de printemps avec des boulettes de porc à la citronnelle ou des crevettes cuites autour de bouts de canne à sucre
- de la fondue aux anguilles...

Et évidemment tous les desserts locaux improbables à base de lait de coco, de gelée fluorescente et de haricots qu'on mange avec de la glace pilée (perso j'adore, mais il faut aimer)
Bien sûr tout est extrêmement frais et soigné, bien que le cadre donne l'impression d'une "cantine" avec sa peinture lourdasse et ses meubles désuets.

Les serveurs, bien que très gentils, paraissent assez froids au premier abord, mais c'est avant tout qu'ils sont extrêmement concentrés sur ce qui se passe dans la salle.
Ils remarquent le moindre détail, servent les plats à la seconde près et encaissent les clients qui défilent au comptoir sans jamais se poser ni faire la causette.
Et c'est que c'est rempli ! Une salle d'environ 40 couverts, parfaitement bondée tous les midis, avec une rotation des services qui force l'admiration. Il faut presque systématiquement réserver vers 11h si on veut pouvoir y manger le midi (le soir c'est plus calme mais plus jovial aussi). Une marque de qualité.

Bref, une adresse unique à Strasbourg, capable de surpasser certaines adresses très courues du quartier de Choisy à Paris (et c'est pas rien, croyez moi)

18, rue du faubourg de Saverne 67000 Strasbourg

Commenter cet article

Bùi Huy Trang 09/05/2012 18:15

Bonsoir,
Une amie vietnamienne m'a aussi vanté les mérites de cette gargote sans prétentions. J'irai le tester à mon prochain passage à Strasbourg. Bravo pour ce blog sympa trouvé par un heureux hasard. Si
le Vietnam vous intéresse, visitez SVP mon site web dédié à ce pays magique : www.zixbook.com
Vous aurez peut-être envie d'y aller faire un tour. N'hésitez pas à me contacter lors d'un passage à Paris. Je vous montrerai le milieu vietnamien dans la capitale pour un dépaysement total. Bien
cordialement, Trang

Yanis 10/02/2012 13:25

je fréquente un restau un peu du même genre à Paris, je te ferai visiter à l'occaze, pareil pour celui de strasbourg pour moi :o